Et linux alors il se traduit comment.

Je me suis dit qu’un petit article linux serait de mise après mes photos. Je vais vous causer de traduction.
I thought a linux article was in order after so many photos. I will talk about translation.

Il existe de nombreux outils de traduction sous linux. Je vous parlerais donc de ceux que j’utilise plus ou moins régulièrement.
There are numerous translation tools running in linux. I will talk of the one I use more or less regularly.

  • Gtranslator (Application de traduction générique de GNOME The GNOME generic translation tool)
  • Lokalize (Application de traduction générique de KDE The KDE generic translation tool)
  • poedit (Une application plus ancienne qui a toujours son utilité An older application that still retain some use)
  • Gettext (Le moteur the engine)

Présentation Overview

Ces outils utilisent des fichiers PO qui sont générés par les développeurs le moteur de ces outils est : gettext, on utilise cet outil pour extraire et importer les chaines de caractères, et pour valider les traductions (pour éviter quelles ne soient vide ou contiennent de éléments interdits).
With these tools you can translate the PO files that are generated by the application developers the engine behind the tools is gettext, This tool is used to extract and import the strings, and to validate the translations (to avoid a blank string or forbidden elements in the programming language).

Pourquoi autant et bien tout simplement parce qu’ils ont tous leurs forces et leurs faiblesses. En général j’utilise gtranslator qui est un outil récent et plutôt bien fait. Lorsque je me trouve face à des traduction qui ont de nombreuses chaines mises à jour, j’utilise lokalize qui dispose d’un outil de visualisation des mises à jour. Lokalize a aussi la possibilité d’avoir un glossaire bien que cette fonctionnalité soit sur mon système d’un fonctionnement parfois aléatoire. Poedit est à mon avis l’outil le plus simple des trois mais en cas d’erreur dans la traduction c’est aussi celui qui permet de les trouver le plus simplement, il possède un outil de traduction automatique qui peut s’avérer utile pour dégrossir une traduction. Il a l’avantage de fonctionner aussi sous windows et cela m’a été utile dans le passé.
Why so many would you ask; well it’s quite simple they all have their strengths and weaknesses. Generally I use gtranslator which is a recent and quite well made tool. When I am faced with a translation containing a lot of updated strings, I use lokalize  because it has a tool to visually distinguish old and new string. Lokalize also let’s you build a glossary even though that feature has been a bit flaky on my system. Poedit is in my opinion a more simple tool than the other two but in case of errors it is very easy to get to them using it, it also has an automatic translation tool that can be helpful to get a translation started. It also works in windows and this has come in handy for me in the past.

Capture d’écrans de nos différent protagonistes. The screen capture of our various tools.

Aides à la traduction Translation help

Tous utilisent des mémoires de traductions. ils diffèrent sur leur capacités à générer celles ci.
Les mémoires de traductions vous permettent de traduire plus vite et mieux en fonction des paramètres employés d’avoir des point de référence vers les traduction déjà effectuées.
Poedit permet de récupérer les *.MO présent sur votre système en plus de vos fichiers PO de références, il enregistre bien entendu les traductions que vous effectuez.
Gtranslator mémorise vos traduction et est capable d’importer les traductions de fichiers Po de référence.Gtranslator vous permet de plus de consulter des dictionnaires disponibles sur internet que ce soit pour une définition ou pour une traduction si vous utilisez un dictionnaire bilingue.
Lokalize est capable d’importer les traductions de fichiers po de références en plus il est capable d’importer et d’exporter le format TMX (xml) des mémoires de traduction trados. Lokalize vous permet de créer un glossaire contenant des mots et des expressions utilisés régulièrement. Il dispose aussi d’un outil très utile quand le fichier PO est mis à jours : il compare l’ancienne chaine commenté dans le PO à la nouvelle (et vous fait un joli coloriage😉 ).

All the tools above are using translation memories. They do differ in the way they can generate them.
Translation memory will help you translate quicker and better; depending of your settings they will provide ready made translation and references to already translated material.
Poedit has the capability to retrieve translation from the MO files present on your system on top of reference po files it will of course store your translations as well.
Gtranslator records your translation and is also capable of importing translated strings from reference files. Gtranslator also provides you with access to a number of on-line dictionaries to help you with word definition or  translation with a bilingual dictionary.
Lokalize is capable of importing translation from reference PO and will record your translation work; on top of that it can import Translation memories from the trados TMX (xml) format. Lokalize has a glossary feature that will let you add words and expression commonly used. It also has a very useful tool when the PO get’s updated: It can compare the old translated string  commented in the PO with the current one (it will then highlight the differences).

Ce qu’il faut savoir What you need to know

La traduction de logiciels Linux nécessite une bonne compréhension de ceux ci dans la langue originale (l’anglais). Un minimum de connaissances du fonctionnement de gcc et git pour pouvoir le tester.
Pour traduire de l’aide il va falloir disposer du logiciel dans sa dernière mouture; pour effectuer les captures d’écran) mais aussi pour bien souvent saisir correctement le sens de ce que l’on traduit.
Translating Linux software requires a good comprehension of the software in it’s original language (English). And a minimum of understanding of git and gcc to begin testing your translations.
To translate the help you will also need access to the latest software; in order to do screen captures and also to understand properly what you are actually translating.

On notera que pour la traduction de logiciels Linux tous ces outils sont très suffisant mais que par contre pour l’aide ou la documentation il leur manque la possibilité d’effectuer une segmentation par phrase au lieu d’une segmentation par paragraphes.
We can see that for the translation of linux software all these tools are very much sufficient but that in the case of help and documentation they are lacking the capacity to segment in sentences instead of paragraphs.

Note : Le projet Ubuntu utilise un portail Launchpad pour ses traductions. The Ubuntu project uses a portal Launchpad for it’s translations.

Conclusion

Pour conclure cet article, le fait d’avoir brièvement revu les outils disponibles m’a fait remarquer que la dernière version de Lokalize est maintenant stable au niveau de son glossaire ce qui rend cet outil plus attractif au vu de ses autres fonctionalités.
To conclude this article, having briefly reviewed the available tools made me notice that the latest Lokalize release now has a stable glossary feature,
on top of it’s other features this is making it more attractive.

Références:
gnome translation team

Laissez un commentaire si vous souhaitez que je développe certains points dans un article future.
Feel free to leave a comment if you want a point expanded in a future article.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s